Comment être plus productif en apprenant l’anglais

Vous avez vu sur ce blog qu’apprendre l’anglais pouvait être fun.
Et qu’on pouvait progresser en seulement 5 minutes par jour.

Le tout est d’en faire un peu tous les jours.

Mais quelquefois vous voulez passer plus de temps pour progresser plus vite.

Alors vous passez 1 heure sur un exercice d’anglais qui en demande beaucoup moins

Si cette situation vous parle lisez cet article.


productivité en anglais

Connaissez-vous ce qui réduit votre efficacité le plus souvent pour apprendre l’anglais ?

Je suis sûr que vous avez déjà vécu ça !

Vous vous êtes dit : « Cet après-midi je passe 2h pour réviser une partie du TOEIC ! »

Vous êtes motivé, vous commencez à vous concentrer

Et là votre portable sonne ! C’est Marion qui a changé de photo de profil sur Facebook
« Elle a dû s’amuser à la plage ce week-end c’est cool ! »

Et vous reprenez votre QCM du TOEIC.

C’est ça le frein numéro 1 à votre productivité : les interruptions.

C’est ce qui vous fait vous dire à la fin de la journée «Waouh j’ai beaucoup bossé, je suis claqué!»

Mais quand vous regardez ce que vous avez vraiment accompli il ne reste pas grand-chose…


Pourquoi on agit tous comme ça ?

Pour aller un peu plus loin sur le sujet on est attiré par les distractions !

C’est naturel d’être captivé par les interruptions.
Ca nous vient même de la préhistoire.

On a une sorte d’instinct de survie qui nous amène à être sur le qui-vive en permanence et à être attentif.

Pourquoi croyez-vous que les journaux télévisés mettent des musiques stressantes et des images rapides ?

Regardez à quel point c’est dur de résister à cette petite lumière qui clignote et qui vous rappelle que vous avez reçu un texto !

Le problème aujourd’hui c’est qu’on baigne tous dans un flux constant d’interruptions.

(Regardez comment marchent les publicités sur internet ! 😉 )


Pourquoi ça freine notre apprentissage ?

On pourrait se dire : « Ok mais quand je lis un texto ça me prend maximum 30 secondes… »

Mais ce qu’on oublie c’est le temps qu’on passe à se concentrer sur un travail.

Notre cerveau fonctionne un peu comme un ordinateur.

Il faut du temps pour rassembler les informations dont on a besoin pour commencer à travailler.

C’est un peu comme si on allait chercher les informations utiles pour les rendre directement disponibles pour nous.

Ca s’apparente à un échauffement.

Par contre, chaque fois qu’on fait une tâche différente on sort de cet « état de travail » dans lequel on était.

Et pour le retrouver on reperd quelques minutes

Ca n’a pas l’air si important au départ mais chaque fois que vous recevez un texto, que quelqu’un vient vous parler pendant que vous travaillez ou que votre micro-onde sonne vous devez vous reconcentrer.

C’est ça qui prend énormément de temps.

Et chaque interruption réduit notre « réserve de motivation ».

Au début de la journée on a tous une réserve de volonté qui diminue chaque fois qu’on fait un choix.

Donc chaque fois que vous vous forcez à résister à une interruption vous vous fatiguez et vous perdez du temps.


Comment éviter ça ?

Maintenant vous savez ce qui vous « bouffe » tout votre temps et ce qui vous donne l’impression de passer tout l’après-midi à travailler.

Mais imaginez si vous arriviez à éviter ça.

Imaginez le temps que vous allez gagner !

La solution est simple : Fixez-vous un moment sans interruption.on

Si vous voulez travailler 1h, coupez toutes les interruptions pendant cette heure-là.

Eteignez votre téléphone, fermez la porte de votre bureau, dites aux personnes qui sont là de ne pas vous déranger…. Bref, faites ce qu’il faut pour vraiment travailler votre anglais.

C’est difficile au début !

On a l’impression qu’on risque de rater énormément de choses…

On se dit qu’une urgence peut arriver et qu’on ne sera pas au courant.

Mais au final combien de textos ou de mails parmi ceux que vous recevez sont des urgences ?

Il y a très peu de chance que pendant cette heure où vous éteignez votre téléphone vous en ayez vraiment besoin…

Ca n’arrive jamais ! Faites le test.

Par contre un autre piège à éviter quand vous travaillez votre anglais est d’aller sur internet.

Vous pouvez avoir besoin de chercher la traduction d’un mot ou d’une expression par exemple.

Si c’est le cas notez-la sur une feuille et cherchez-la à la fin de votre travail.

Sauf si c’est vraiment indispensable pour finir votre travail.

Si c’est le cas ouvrez une nouvelle fenêtre pour ne pas être tenté de retomber sur des onglets que vous avez laissés ouverts.

Et évitez Facebook et YouTube à tout prix !

C’est un peu le « Las Vegas d’internet » : Tout est fait pour vous faire passer du temps dessus (comme dans les casinos) !

Sur Facebook les vidéos se déclenchent d’elles-mêmes et on vous présente le contenu qui a le plus de chance de vous interrompre.

YouTube fonctionne exactement pareil.

Une fois que vous avez trouvé l’information dont vous avez besoin déconnectez-vous ou éloignez-vous de l’ordinateur

C’est assez radical comme méthode mais faites le test !

Vous verrez à quel point vous allez gagner du temps !

J’espère que cette méthode vous permettra d’apprendre l’anglais encore plus vite.

 

Dites-moi dans les commentaires si vous avez des « trucs » de productivité pour progresser plus vite en anglais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *